Histoire de Milon

Évêque de Thérouanne, en Artois, au 12e s, Milon souffre de la tiédeur de son clergé. Pour tenter d'y remédier il ouvre, dans son diocèse, deux monastères de moines prémontrés, fondés par saint Norbert pour le service des paroisses. Le renom de sainteté de l'évêque est tel que Milon est comparé aux grands saints de son temps : "En Bernard brille la charité; en Norbert c'est la foi; en Milon c'est l'humilité". Mais Pierre le Vénérable, abbé de Cluny, lui reproche d'engager ses fidèles à prier Dieu qu'il confonde l'orgueil des bénédictins !

Etymologie de Milon

latine : de aemulus, émule; ou grecque : de haimulos, obligeant.

Les Milon célèbres

  • Milon de Crotone : athlète grec plusieurs fois couronné aux jeux olympiques et pythiques
  • Milon de Lavinium : homme politique romain