Histoire de euthyme

Originaire de Mélitène, en Petite-Arménie, Euthyme perd son père très jeune. Sa mère le consacre à Dieu, conformément au voeu qu'elle avait fait avec son mari au tombeau de saint Polyeucte avant la naissance de l'enfant. Prêtre à 19 ans, Euthyme est attiré par la solitude et par la Palestine. Il va à Jérusalem, vénère les lieux saints et se fixe à Pharan pour y faire l'apprentissage de la vie érémitique. Seul ou entouré de disciples, Euthyme passe 68 ans au désert, fondant des laures, formant une foule de moines, mais vivant lui-même dans les grottes et détaché de tout afin de posséder le Tout. Vers 455, l'impératrice Eudoxie entre dans la communion de l'Église après un entretien avec saint Euthyme. L'année suivante le vieil ermite reçoit un jeune postulant qui, bien dirigé, deviendra saint Sabas, l'higoumène de tous les moines de Terre sainte au début du 6e s. Mort presque centenaire le 20 janvier 473, Euthyme est inhumé par Anastase, patriarche de Jérusalem, dans son ermitage.

Etymologie de euthyme

grecque : "posé correctement".