Histoire de Wulstan

Né à Itchington, dans le comté de Warwick, au début du 11e s., Wulstan est éduqué à l'abbaye d'Evesham, puis à Peterborough, avant de se décider pour la vie monastique. Il prend l'habit au monastère de Worcester et, durant plus de 25 ans, y remplit les fonctions d'écolâtre, chantre, sacristain et prieur. Le 8 septembre 1062 il est sacré évêque de Worcester à la demande du roi Édouard informé de sa grande sainteté. Il inaugure les visites pastorales en Angleterre, fonde plusieurs écoles pour les enfants appartenant à des familles pauvres, reconstruit la cathédrale de Worcester bâtie par saint Oswald et dote son diocèse de nouvelles églises. "Il réprime ce qu'il trouve d'efféminé chez les gens de cour mais, soucieux de la santé de ses prêtres, leur permet de garder les cheveux longs afin qu'ils ne s'enrhument pas l'hiver", précise son biographe. Lors de la conquête normande, quand le roi Guillaume croit devoir remplacer les évêques anglais par des prélats normands, Wulstan est l'un des rares Anglais qui conservent leur siège. Tout le monde l'admire et l'aime malgré sa sévérité. Mort à 87 ans, le 19 janvier 1095, le saint évêque est enseveli dans sa cathédrale, retrouvé non corrompu cent ans plus tard et canonisé en 1203.

Etymologie de Wulstan

germanique : de wulf, loup et thanc, pensée.