Histoire de Wulsin

Originaire de Londres, Wulsin se consacre à Dieu à Saint-Pierre, la future abbaye Westminster, qu'il restaure et agrandit lorsqu'il en est devenu l'abbé, recommandé au roi Edgar par saint Dunstan. Nommé évêque de Sherborne au terme d'un fécond abbatiat, il est sévère pour lui-même, indulgent pour les autres, et travaille inlassablement à la sanctification de ses ouailles jusqu'à sa mort, le 8 janvier 1005. Au moment d'expirer, écrit son biographe, Wulsin est favorisé d'une vision et prononce les mots de saint Étienne, le premier martyr : "Je vois les cieux ouverts et Jésus debout à la droite du Père".

Etymologie de Wulsin

germanique : de wulf, loup et sind, chemin.