Histoire de Adjutor

Ancien prisonnier des musulmans en Palestine où il a participé à la première croisade, Adjutor, comte de Vernon, fait ériger une chapelle sur ses terres, à Préssagny, dans le Vexin, en témoignage de reconnaissance à Dieu qui l'a gardé en vie et libéré. Admis chez les bénédictins, il est autorisé à vivre en ermite à l'ombre du sanctuaire qu'il a dédié à sainte Marie-Madeleine, secourant les pauvres, soignant les malades, opérant à l'occasion quelques miracles. Mort en 1131, saint Adjutor est inhumé dans sa chapelle qui devient bientôt un centre de pèlerinage pour les chrétiens de la région.

Etymologie de Adjutor

latine : de adjutorium, aide, secours.