Histoire de Isarn

Originaire de Toulouse, Isarn se consacre à Dieu à l'abbaye Saint-Victor de Marseille vers la fin du 10e s. L'abbé qui l'a reçu et formé à la vie spirituelle étant décédé, le choix de son successeur s'avère difficile. Isarn est finalement désigné providentiellement par l'intermédiaire d'un moinillon après les longues et infructueuses délibérations du chapitre. Sa première décision est d'aller en Espagne pour y racheter aux Sarrasins les pauvres moines qu'ils entassent dans leurs geôles au retour de chaque razzia en attendant les rançons. Austère à l'excès, il est parfois la cible des taquineries de son ami Odilon, l'abbé de Cluny qui, plein d'admiration et très affecté par sa mort en 1043, confiera que son intrépide confrère a vécu en surhomme à force de se mortifier.

Etymologie de Isarn

germanique : de is, glace et arn, aigle.