Histoire de Austregisile

Austrégisile n'hésite pas longtemps entre la vie conjugale et la vie consacrée. "Si je trouve une bonne épouse, explique-t-il, je vais vivre malheureux dans la crainte de la perdre. Si c'est pour en prendre une mauvaise, je préfère m'en passer! " Il quitte la cour de Bourgogne où il a passé son enfance, étudie la théologie à Lyon et, ordonné prêtre, célèbre sa première messe en 590. En 612, il est sacré évêque de Bourges, sa ville natale, où il rencontre le futur saint Amand, alors jeune et fougueux moinillon qui ne tiendra pas longtemps dans l'ermitage qu'il met à sa disposition. Très populaire pour sa sainteté et parce qu'il a débarrassé la région d'un certain Warnaire, un brigand notoire, Austrégisile meurt à Bourges le 20 mai 634. Il est honoré également sous les noms de Austrille, Oustrille et Outrille.

Etymologie de Austregisile

germanique : de oster, originaire de l'Est, et gisil, flèche.