4 / 5 ( 21 votes ) Votre note

Signification du prénom Robert / masculin

Etymologie de Robert

Vient du germain "hrod et behrt" Signifie : "gloire et brillant" Se fête le 30 avril.

germanique : de hrod, gloire et berht, brillant, illustre.

Les dérivés sont :

Robbie, Roberta, Roberte, Robin, Roparz, Bob, Bobby

Histoire de Robert

Né en Champagne vers 1028, Robert se fait moine. Après avoir essayé de réformer plusieurs monastères, il prend la tête d'un groupe d'ermite qu'il installe à Molesne, en Côte-d'Or, vers 1075, dans des huttes de branchages. Parmi eux se trouve le futur saint Etienne. Mais Molesne s'embourgeoise. Alors, de nouveau, il quitte la confrérie avec quelques moines pour aller fonder l'abbaye de Cîteaux, en Côte-d'Or, où il meurt en 1111.

Quand fête-t-on les Robert

Fête usuelle: Robert

30 avril

À quinze ans, vers 1040, Robert entre chez les bénédictins de Moutier, près de Troyes, en Champagne. Il est élu très jeune prieur du monastère, puis abbé de Saint-Michel de Tonnerre, en Bourgogne, mais souffre de la tiédeur de ses moines et tente de ranimer leur ferveur. Ses projets de réforme se heurtent à une telle passivité qu'il renonce et s'en va, cédant à l'appel de la solitude. Ermite dans la forêt de Colan, puis à Molesme, il est rejoint par quelques disciples que fascine son idéal de rigueur et de stricte observance de la règle de saint Benoît, du moins dans les premiers temps Nouvel échec, nouveau départ (en 1098), nouvelle tentative de fondation au cœur de la plus sinistre forêt bourguignonne où, dans le dénuement absolu, avec Albéric et Étienne Harding, deux amis fidèles, et une vingtaine de moines, Robert rétablit la vie monastique dans sa pureté primitive. Cîteaux est le berceau d'un nouvel ordre, celui des cisterciens, qui connaîtra un rayonnement extraordinaire dans tout l'Occident sous l'impulsion de Étienne Harding et surtout Bernard de Clairvaux. Mais l'archevêque de Lyon, légat du pape, renvoie Robert à Molesme. Mort l'an 1110 dans la joie d'avoir ramené tous ses fils à la ferveur, il est inhumé au milieu de la nef de l'église abbatiale et canonisé par Honorius III en 1222.

Les autres fêtes de Robert :

  • 25 février :
    Robert d'Arbrissel est aussi un fondateur de monastères. Né près de Rennes, Bretagne, en 1045, il fonde l'abbaye de la Roë, dans la forêt de Craon, Maine, puis Fontevrault, près de Saumur, Anjou, tout au début du 12e siècle. L'an 1100, après le concile de Poitiers qui a solennellement condamné l'union illégitime de Philippe Ier et Bertrade, Robert reçoit la redoutable mission d'aller notifier la sentence au roi de France.
  • 17 avril :
    Prêtre à Brioude, en Auvergne, Robert de Turlande construit un hôpital afin d'y rassembler tous les pauvres, les malades et les infirmes auxquels il prodigue ses soins et son affection, provoquant de nombreuses conversions par ses paroles et surtout ses exemples. Puis, attiré par la vie monastique, il pense à Cluny et prend la route de Bourgogne, mais Dieu le veut ailleurs. Rattrapé et ramené chez lui par quelques Brivadois, Robert se résigne, redouble de ferveur dans la prière et fait un pèlerinage à Rome avant d'obtenir les signes qu'il attend du Ciel.
  • 29 avril :
    Originaire de Bruges, en Flandre, Robert Gruthuysen rencontre saint Bernard à Liège, le suit à Clairvaux, en Champagne, et y reçoit l'habit cistercien en 1131. Le gouvernement de l'abbaye Notre-Dame-des-Dunes lui est confié plus tard, puis il succède à Bernard comme abbé de Clairvaux et meurt saintement le 29 avril 1157.
  • 17 septembre :
    Né à Montepulciano, en Toscane, Robert Bellarmin étudie chez les jésuites, entre dans la compagnie en 1560 et devient l'un des plus redoutables adversaires des protestants au temps de la Réforme. Professeur de théologie à l'université de Louvain, titulaire de la chaire de controversiste au Collège romain, légat du pape en France, conseiller de Clément VIII puis de Paul V, archevêque de Capoue et cardinal, il brille dans toutes les sciences ecclésiastiques mais en impose surtout par son honnêteté, sa courtoisie et son humilité. Il est aussi l'auteur de nombreux ouvrages, dont Controverses au sujet des hérétiques de ce temps, une réfutation point par point des professions de foi protestantes et qui connaît un grand succès (vingt éditions du vivant de Bellarmin); et c'est à son initiative qu'est entreprise la révision de la traduction de la Vulgate.
  • 19 octobre :
    Robert Southwell est écrivain, poète et jésuite. Venu clandestinement en Angleterre, il réussit à faire passer des lettres à Philippe Howard, l'illustre duc de Norfolk qui croupit dans les geôles d'Élisabeth Ière depuis qu'il s'est converti au catholicisme, afin de le réconforter. Arrêté et condamné à mort, Robert subit le martyre la même année que Philippe.

Ceux qui aiment Robert aiment aussi :

Connaissez-vous bien le prénom Robert ?

En quelle année le prénom Robert a-t-il été le plus populaire?

TOP DES PRÉNOMS 2019
  1. 1. Emma
  2. 2. Louise
  3. 3. Alice
  4. 4. Chloé
  5. 5. Lina
  6. 6. Rose
  7. 7. Léa
  8. 8. Anna
  9. 9. Mila
  10. 10. Mia
  1. 1. Gabriel
  2. 2. Raphaël
  3. 3. Léo
  4. 4. Louis
  5. 5. Lucas
  6. 6. Adam
  7. 7. Arthur
  8. 8. Hugo
  9. 9. Jules
  10. 10. Maël