Histoire de Volusien

Appartenant à une famille sénatoriale établie à Lyon, Volusien arrive à Tours sous l'épiscopat d'Eustochius. S'il faut en croire une lettre que lui adresse l'évêque de Limoges, il est l'époux d'une femme dont le caractère terrorise tous ses proches. Volusien est néanmoins élu évêque de Tours en 491 et se consacre tout entier à son diocèse : formation du clergé, soulagement des pauvres Selon saint Grégoire, l'un de ses successeurs, il est chassé de son siège par les Goths d'Alaric pour avoir collaboré avec les Francs. Mort martyr, décapité par les ariens au pied des Pyrénées vers 496, Volusien est enseveli près de Foix et, plus tard, transféré dans une église érigée en son honneur par le comte Roger.

Etymologie de Volusien

latine : de volutus, participe passé de volvere, rouler.