Histoire de Nivard

Petit-fils de Clotaire II et archevêque de Reims au 7e s., Nivard aime aller se reposer à Hautvillers, près d'Épernay, avec son disciple Bercaire. S'étant assoupi un jour, au cours d'une promenade, sur le coteau qui domine la Marne, Nivard fait un songe étrange; une colombe semble vouloir lui transmettre un message. Il raconte son rêve à Bercaire stupéfait : lui aussi, mais bien éveillé, a vu une colombe au comportement significatif pendant la sieste de l'archevêque. Nivard et son disciple prient ensemble, réfléchissent et décident de construire un monastère à cet endroit. Bercaire en est le premier abbé. Nivard y meurt en 673. Vers 845 l'abbaye reçoit d'insignes reliques de sainte Hélène, la mère de l'empereur Constantin (reliques dérobées à Rome par le prêtre Tetgise). Important centre artistique où sont enluminés de précieux manuscrits, dont le fameux psautier dit "d'Utrecht", à l'époque carolingienne, Hautvillers souffre des assauts des Normands, puis des Anglais. Reconstruite au 12e s., au 17e l'abbaye accueille l'illustre cellérier qui va donner à la Champagne son renom universel en découvrant les secrets de l'élaboration de ce que ses contemporains appellent "le vin du père Pérignon".

Etymologie de Nivard

germanique : de niv, nouveau et hard, dur, fort.

Les Nivard célèbres

  • Nivard : clerc flamand auteur de Ysengrimus qui a inspiré le Roman de Renart