Personnalité de Ephrem

Passionnés, émotifs, ce sont des êtres équilibrés qui aiment se battre et gagner. La compétition, ils adorent. Enthousiastes, ils entraînent leur entourage dans leur sillage. Leur forte volonté est mise essentiellement au service de leur réussite. Ce sont des hommes d'action qui font confiance à leur intuition. Légèrement orgueilleux, ils cherchent toujours à plaire. Ce sont des impatients qui veulent tout et tout de suite.

Provenance du prénom Ephrem

Vient de l'hébreu "eprayîm" Nom d'une tribu d'Israël Se fête le 9 juin.

Histoire de Ephrem

Né dans une modeste famille d'agriculteurs syriens en 306, Éphrem se convertit au christianisme à 18 ans, étudie la théologie et reçoit les ordres jusqu'au diaconat. Il refuse la prêtrise, s'en jugeant indigne. Orateur, poète, mystique, auteur de commentaires bibliques et d'hymnes liturgiques (les premières qui soient chantées dans les églises), saint Éphrem est surnommé "le cithare du Saint-Esprit". En 363, après la cessation de Nisibe aux Perses par l'empereur Jovien, il quitte sa ville natale, se fixe à Edesse, aujourd'hui Urfa, en Turquie, et y fonde une école théologique où viennent étudier de nombreux Perses chrétiens persécutés dans leurs pays. Mort dans cette ville le 9 juin 378, saint Éphrem sera proclamé docteur de l'Église par Benoît XV en 1920 pour son œuvre théologique importante, écrite en une langue très imagée, en particulier sur l'Eucharistie et la Vierge Marie.

Etymologie de Ephrem

hébraïque : de eprayîm, nom d'une importante tribu israélite établie dans la région centrale de la montagne cisjordane.

Ephrem année par année

Répartition des naissances de Ephrem en France

Oise

52 Adam

sur 3471 naissances en 2012
Très rare
Rare
Courant
Très courant