Histoire de Tikhon

Fils de sacristain, moine, sacré évêque de Voronège, Russie, en 1763, Tikhon développe la catéchèse et la prédication, insistant sur la fréquentation nécessaire des Évangiles. Il attire aussi l'attention de ses prêtres sur "le sacrement du pauvre" et sur la dimension sociale de la vie chrétienne. Il n'hésite pas à affronter les grands propriétaires, leur rappelant que leurs serfs sont des hommes comme eux, que la terre n'appartient qu'à Dieu et que tout labeur doit être justement rémunéré. Retiré au monastère de Zadonsk après 1767, Tikhon reste disponible, reçoit le don de "discernement des esprits" et devient un starets. Il connaît l'angoisse et le doute, mais ce sont pour lui les lieux où le rejoint le Christ : "Dieu est présent aussi à l'heure du désespoir". Tikhon prie pour le salut universel, serre dans ses bras tous les hommes sans exception et désire pour eux le Royaume. Poète de la joie, une joie cosmique car la création reflète la beauté de Dieu et se trouve prise dans un immense mouvement de résurrection, saint Tikhon meurt le 13 août 1793 en désignant à ses frères l'icône du Crucifié.

Etymologie de Tikhon

slave.

Top 10 des prénoms garçons

  1. Gabriel
  2. Leo
  3. Raphael
  4. Arthur
  5. Louis
  6. Lucas
  7. Adam
  8. Jules
  9. Hugo
  10. Mael

Top 10 des prénoms filles

  1. Emma
  2. Jade
  3. Louise
  4. Alice
  5. Lina
  6. Chloe
  7. Rose
  8. Lea
  9. Mila
  10. Ambre