Histoire de nizier

Fils d'Artémie et de Florent, sénateur, Nizier (ou Nicet) est évêque de Lyon au 6e s. Homme foncièrement pacifique, il s'applique à toujours pardonner les injures et les coups bas dont il est l'objet. Il gouverne son diocèse durant une vingtaine d'années, prend part à plusieurs conciles, dont celui de Lyon réuni par le roi Gontran, et meurt saintement le 2 avril 573. Selon Grégoire de Tours, la charité de Nizier est si grande que l'on voit en l'évêque le Seigneur lui-même. Plusieurs communes de la Bresse et du Dauphiné portent le nom de saint Nizier, évêque de Lyon.

Etymologie de nizier

grecque : de nikê, victoire.