4 / 5 ( 31 votes ) Votre note

Signification du prénom Hugues / masculin

Etymologie de Hugues

Vient du germain "hug" Signifie : "intelligent" Se fête le 1er avril.

germanique : de hug, intelligent.

Origine de Hugues

Hugues vient du prénom germanique Hug, synonyme de « pensée » ou d’« esprit ».

La popularité d’Hugues Capet, roi de France, a permis à ce prénom de se faire connaître rapidement par les Français au Xe siècle. Il a perdu sa place de prénom star au détriment des autres prénoms français au XVIe siècle et revient en force au XIXe siècle.

Hugh Grant, acteur britannique, a contribué à la popularité de ce prénom à partir des années 2000. En effet, plus sa célébrité se développe, plus son prénom devient populaire.

Saint Hughes est un évêque de Grenoble. Il est le fondateur de la Grande-Chartreuse. Sa fête est honorée le 1er avril.

Parmi les prénoms dérivés d’Hugues, on peut citer Hugh, Hugo et Ugo.

Histoire de Hugues

Né en 1053 à Chateauneuf sur Isère dans la Drôme, Hugues fut élu évêque de Grenoble. Choqué par l'immoralité du clergé, il le réforma en donnant l'exemple, vendit tous ses biens ainsi que son calice d'or pour aider les pauvres et fut à l'origine de la grande chartreuse avec saint Bruno. Il mourut en 1132, après plus de cinquante années d'épiscopat.

Quand fête-t-on les Hugues

Fête usuelle: Hugues

1 avril

Vingt ans plus jeune que l'abbé de Cluny, saint Hugues de Grenoble fait aussi une belle carrière, cinquante deux ans évêque, bien malgré lui. Élu à vingt-sept ans, il est effrayé et se récrie, affirmant qu'il n'a ni la science ni les vertus nécessaires pour remplir une telle charge. Pour toute réponse le légat du pape l'ordonne prêtre et l'emmène à Rome où Grégoire VII lui confère le sacre épiscopal. À Grenoble où il est revenu aussitôt, c'est la consternation pour Hugues lorsqu'il découvre la situation déplorable du diocèse. Simonie, débauche, incontinence des clercs, concubinage, impiété rien ne manque. Le jeune évêque ne fait pas de discours mais donne l'exemple de la pauvreté, de la prière et de la pénitence. Il vend ses biens personnels pour secourir les indigents, jeûne et passe ses nuits en oraison. Après deux ans d'efforts continus, sans résultats apparents, il se retire à l'abbaye de La Chaisse-Dieu, en Auvergne, pour y embrasser l'état monastique (en 1084). Dès qu'il apprend la nouvelle , Grégoire VII envoie à Hugues l'ordre exprès de regagner son poste. L'évêque obéit. En 1088 il reçoit saint Bruno et ses six compagnons, s'enthousiasme à l'idée de leur projet et les conduit lui-même dans les montagnes sauvages de la Chartreuse. Par la suite il va souvent voir les moines dans leur solitude et reste parmi eux aussi longtemps que les obligations de sa charge le lui permettent. Il y conduit aussi son père, ancien officier, qui mourra chartreux. Pasteur attentif, soucieux du bien de tous, croyants et incroyants, Hugues fonde un hôpital, fait construire un pont sur l'Isère, vend des vases sacrés et son anneau pastoral pour subvenir aux pauvres lors d'une famine. Il est souvent désigné pour arbitrer les différends qui éclatent entre les princes. Dans l'affaire qui oppose l'empereur Henri IV au pape Pascal II, il prend parti pour celui-ci, contre Pierre de Léon qui se fait appeler Anaclet II et dont il est l'obligé, parce que l'intérêt de l'Église le lui commande. Âgé et affligé de violents maux de tête, Hugues tente encore de se démettre de sa charge. "Je vous préfère vieux et malade pour le bien de votre peuple à tout autre qui serait plus jeune et en bonne santé", lui répond le pape. Mort à la tâche dans sa quatre-vingtième année, le 1 avril 1132, il est canonisé par Innocent II dès 1134.

Les autres fêtes de Hugues :

  • 9 avril :
    Petit-fils de Pépin d'Héristal et neveu de Charles Martel, Hugues n'éprouve que mépris et répugnance pour le monde. Il distribue aux pauvres la majeure partie de son riche patrimoine et se consacre à Dieu dans un monastère du pays de Caux. Il est sacré évêque de Rouen en 722, après plusieurs années de vie monastique.
  • 20 avril :
    Vers la fin du 9e s. Hugues est moine à l'abbaye Saint-Savin, en Poitou, son pays, lorsqu'il est chargé de mission à Saint-Martin d'Autun, en Bourgogne. Promoteur inlassable de l'observance régulière, il organise plusieurs monastères et, conseiller de saint Bernon, joue un rôle important dans la fondation de Cluny vers 910.
  • 29 avril :
    Successeur de saint Odilon, Hugues gouverne l'illustre abbaye de Cluny, en Bourgogne, durant soixante ans (1049-1109). C'est un abbé autoritaire, austère pour lui-même mais très bon et indulgent pour les autres. Ses moines et tous les pauvres dont il est la providence l'aiment d'un amour tendre et filial, dit son biographe.
  • 10 août :
    Neveu de saint Hugues de Cluny, Hugues de Montaigu est abbé de Saint-Germain d'Auxerre, en Bourgogne, puis évêque, mais pour lui "la ville est un cachot, la solitude un paradis", et il va rejoindre saint Bernard à Clairvaux afin de s'y retremper quelque temps. Sa mort se situe vers 1135.
  • 6 novembre :
    Catholique et fidèle au pape également, Hugues Taylor est martyrisé à vingt-six ans le 6 novembre 1585. Il est béatifié par Jean-Paul II en 1987.
  • 8 novembre :
    Hugues de Glazinis est bénédictin et assume les fonctions de sacristain à Saint-Victor de Marseille au 13e s. On lui attribue le mérite d'avoir retrouvé la croix de saint André, l'apôtre du Christ, relique cachée dans le monastère pour la soustraire à la profanation des barbares puis oubliée.
  • 17 novembre :
    Moine chartreux français, Hugues est l'organisateur de la vie cartésienne en Angleterre. Il est élu évêque de Lincoln, pays de Lindsey, en 1186, et s'interpose seul entre les Juifs et les énergumènes qui veulent les massacrer à Lincoln, Stanford et Northampton lors de la vague d'antisémitisme qui sévit en Grande-Bretagne à l'époque de la troisième croisade. Canonisé par Honorius III en 1220, saint Hugues d'Avalon est le patron de la chartreuse de Parkminster, dans le Sussex.
  • 1 décembre :
    Abbé de Reading, en Angleterre, Hugues Cook, dit Faringdon, subit le martyre en 1539, exécuté devant son abbaye avec deux autres chrétiens papistes. Paul VI l'a canonisé en 1970.

Ceux qui aiment Hugues aiment aussi :

Connaissez-vous bien le prénom Hugues ?

En quelle année le prénom Hugues a-t-il été le plus populaire?

TOP DES PRÉNOMS 2019
  1. 1. Emma
  2. 2. Louise
  3. 3. Alice
  4. 4. Chloé
  5. 5. Lina
  6. 6. Rose
  7. 7. Léa
  8. 8. Anna
  9. 9. Mila
  10. 10. Mia
  1. 1. Gabriel
  2. 2. Raphaël
  3. 3. Léo
  4. 4. Louis
  5. 5. Lucas
  6. 6. Adam
  7. 7. Arthur
  8. 8. Hugo
  9. 9. Jules
  10. 10. Maël