4,1 / 5 ( 43 votes ) Votre note

Signification du prénom Étienne / masculin

Etymologie de Étienne

Etienne est d’origine grecque.

Etienne trouve son origine dans le terme grec « stephanos » qui signifie « le couronné ».

Les dérivés sont :

Esteban, Estèphe, Estève, Estin, Étiennette, Istvan, Stéphan, Stéphane

Histoire de Étienne

Au cours du XVe et du XVIe siècle, Etienne est devenu une variante du prénom Stéphane. Avant qu’il ne fasse irruption, les seules variantes de Stéphane étaient Esteban, Estephe ou encore Estefan. Depuis maintenant quatre siècles, Etienne est très répandu en France, avec un succès particulier au début du XXe siècle. Sa popularité a ensuite légèrement baissé pour remonter vers les années 90. Il a d’ailleurs atteint son apogée en 1996 avec près de 1200 attributions. Depuis 1900, on dénombre plus de 80000 personnes prénommées ainsi dans l’Hexagone.

Quand fête-t-on les Étienne

Fête usuelle: Étienne

26 décembre

Saint Etienne était le diacre de Jérusalem au Ier siècle. Il fut élu par les apôtres pour être responsable des plus démunis. Il fut arrêté et condamné à mort, devenant ainsi l’un des premiers martyrs chrétiens.

Les autres fêtes de Étienne :

  • 12 janvier :
    Moine bénédictin à Saint-Vanne de Verdun, en Lorraine, Étienne est envoyé à Liège pour y travailler à la fondation du monastère Saint-Laurent. Prêchant d'exemple autant que par son enseignement, il ne tarde pas à se trouver à la tête d'une fervente communauté. Mais les ressources matérielles sont insuffisantes et les moines voués au jeûne complet plusieurs jours par semaine.
  • 30 janvier :
    Chrétien coréen, Étienne Min enseigne le catéchisme lors qu'éclate la persécution dans son pays au milieu du 19e s. Arrêté et torturé, il refuse d'apostasier et meurt, étranglé dans sa geôle, le 30 janvier 1840. Il est canonisé par Jean-Paul II à Séoul, en 1984, avec plusieurs autres martyrs : missionnaires français, prêtres et laïcs coréens.
  • 8 février :
    Auvergnat, saint Étienne de Thiers est ermite près d'Ambazac, en Limousin, mais sa sainteté lui attire de nombreux disciples qu'il lui faut diriger dans la vie spirituelle. "Si l'on vous demande de quelle règle vous êtes, répondez : de la règle première et principale du christianisme, c'est-à-dire de l'Évangile, la source et le principe de toutes les règles", leur dit-il souvent. Ordonné diacre, le saint meurt en 1124. L'année suivante est transférée à Grandmont, diocèse de Limoges, la fraternité des ermites de saint Étienne, les "grandmontains", un nouvel ordre qui sera organisé par le prieur Étienne de Liciac (1139-1163) et approuvé par le pape Adrien IV en 1156.
  • 17 avril :
    Jeune moine anglais de l'abbaye bénédictine de Sherborne, dans le Dorset, Étienne Harding va étudier à Paris avant d'effectuer un pèlerinage à Rome. Sur le chemin du retour, traversant la forêt de Langres, en Champagne, il tombe sur le nouveau monastère de Molesme, fait la connaissance de Robert, l'abbé-fondateur, et oublie l'Angleterre. De l'amitié des deux hommes, de leur soif de Dieu dans le silence et la contemplation, naît en Bourgogne, vers 1098, l'illustre abbaye de Cîteaux, berceau d'un ordre qui couvrira l'Europe de monastères pendant trois siècles.
  • 25 avril :
    Évêque d'Antioche, en Asie Mineure, Étienne est attaqué à l'autel dans sa cathédrale, par les hérétiques eutychiens, en 479. Son corps est jeté dans la rivière mais recueilli et inhumé par des chrétiens. Une partie des reliques de saint Étienne est gardée à l'hôpital Saint-Lazare de Venise.
  • 12 juin :
    Religieux dominicain, saint Étienne Bandelli est un grand prédicateur en Italie au 15e s. Son culte est approuvé par Pie IX au 19e s.
  • 2 août :
    Pape au 3e s., saint Étienne Ier affirme la validité du baptême des hérétiques. Par simple imposition des mains il réconcilie avec l'Église tous ceux qui aspirent à rentrer au bercail.
  • 16 août :
    Baptisé par saint Adalbert, évêque de Prague, en 985, Vaïk (ou Vajk) reçoit le nom d'Étienne. Il est le premier roi couronné de Hongrie, considéré comme le fondateur du royaume. Ayant placé lui-même sur sa tête la couronne reçue du pape Sylvestre II le jour de Noël, an 1000, durant 40 ans il défend l'indépendance de son pays contre les Bulgares et l'empereur Conrad II, organise l'Église, construit des monastères et accueille de nombreux moines venus de Cluny (Bourgogne), de Bohême ou de Bavière.
  • 2 septembre :
    Étienne Hourrier est prêtre à Paris pendant la Révolution. Arrêté et incarcéré au couvent des Carmes, il est massacré avec plusieurs évêques, prêtres et laïcs chrétiens entre le 2 et le 5 septembre 1792. Avec plusieurs de ses compagnons martyrs Étienne est béatifié par Pie XI en 1926.
  • 6 novembre :
    Né à Agde, Languedoc, Étienne est sacré évêque d'Apt, en Provence, le 16 décembre 1010, au retour d'un pèlerinage en Terre sainte au cours duquel il a appris le grec. Excellent administrateur, il entreprend la reconstruction de sa cathédrale et bâtit plusieurs églises sur son diocèse. Il veut retourner en Palestine mais tombe malade en Toscane.
  • 28 novembre :
    Saint Étienne le Jeune est l'un des plus illustres héros de la résistance à l'iconoclasme à Constantinople au 8e s. Moine influent de Mont-Saint-Auxence, en Bithynie, il se pose en adversaire de l'empereur Constantin V dès qu'il apprend la condamnation des défenseurs des icônes par le concile en 753. Persécuté, emprisonné, exilé, tourmenté de mille façons, Étienne est finalement incarcéré dans une geôle du palais impérial.

Ceux qui aiment Étienne aiment aussi :

Connaissez-vous bien le prénom Étienne ?

En quelle année le prénom Étienne a-t-il été le plus populaire?

TOP DES PRÉNOMS 2019
  1. 1. Emma
  2. 2. Louise
  3. 3. Alice
  4. 4. Chloé
  5. 5. Lina
  6. 6. Rose
  7. 7. Léa
  8. 8. Anna
  9. 9. Mila
  10. 10. Mia
  1. 1. Gabriel
  2. 2. Raphaël
  3. 3. Léo
  4. 4. Louis
  5. 5. Lucas
  6. 6. Adam
  7. 7. Arthur
  8. 8. Hugo
  9. 9. Jules
  10. 10. Maël