Histoire de viateur

Compagnon de saint Amour, Viateur est comme lui l'un des nombreux soldats chrétiens appartenant à la légion thébaine dirigée par saint Maurice et décimée à Agaune, dans le Valais, en 302, sur l'ordre de l'empereur Maximien. Un auteur a écrit qu'ayant échappé au massacre d'Agaune, les deux amis ont subi le martyre ultérieurement dans les monts du Jura où ils avaient trouvé refuge. Leurs noms sont restés inséparables dans le culte qui leur est rendu par les chrétiens de la région depuis le 4e s.

Etymologie de viateur

latine : de via, voie.