Histoire de Ermenilde

Mère de trois enfants, dont une sainte, Erménilde se consacre à Dieu à l'abbaye royale d'Ely, dans le Kent, en Angleterre, après la disparition de son mari Wulpert, le roi de Mercie, et y meurt saintement au début du 8e s.

Etymologie de Ermenilde

germanique : "combattant du dieu Irmin".