Histoire de Erconwald

Très jeune, Erconwald est confié à Mellit, évêque de Londres, par son père, le roi d'Est-Anglie, afin qu'il soit éduqué chrétiennement. Sa formation terminée, le prince veut aller plus loin sur le chemin où il a été placé. Il se consacre à Dieu et emploie toute sa fortune à la fondation de deux monastères : l'un à Barking, dans l'Essex, pour les moniales; l'autre à Chertsey, dans le Surrey, pour les moines. Il dirige lui-même le second jusqu'en 675, l'année de sa nomination pour le siège épiscopal de Londres. Erconwald est un pasteur dévoué à tous, mais surtout aux indigents. Il est aussi le conseiller des rois, en particulier celui de l'Essex qu'il assiste dans la rédaction des lois et constitutions de son royaume. Mort à Barking le 30 avril 693, saint Erconwald est ramené à Londres pour être enseveli dans la cathédrale Saint-Paul.

Etymologie de Erconwald

germanique : de ehre, honneur, con, audacieux et wald, gouvernant.