Prénoms > Prénoms régionaux > A bas les langues locales !

3,5 / 5 ( 2 votes ) Votre note

Les prénoms régionaux sont-ils morts avec les langues régionales ?

En 1500, on parlait en France plus de six cent vingt langues différentes. En 1999, dans un pays où la langue française était devenue hégémonique, l’Etat signe la charte européenne des langues régionales, s’engageant à en assurer la défense et le maintien. Entre ces deux dates, les langues locales (les patois, disent leurs détracteurs) ont massivement disparu et les prénoms locaux avec.

A bas les langues locales !

A bas les langues locales !

          La Révolution jacobine veut mettre fin à l’Ancien Régime et à ses contre-pouvoirs régionaux. Elle souhaite faire table rase non seulement des patois et langues locales, mais également du français en créant et en enseignant un langage nouveau, une sorte d’esperanto avant la lettre, inventé pour les besoins de la Révolution et que l’abbé Grégoire appelle « l’idiome de la Révolution ». Une utopie qui ne sera suivie d’aucune action concrète, faute de système éducatif.

          Aux débuts de la Troisième République encore, plusieurs préfets se plaignent que de nombreux conseils municipaux ne parlent ni n’écrivent le français. Ce sont les lois Jules Ferry de 1882, rendant l’école primaire obligatoire, qui vont unifier la langue parlée sur l’ensemble du pays.

TOP DES PRÉNOMS 2019
  1. 1. Emma
  2. 2. Louise
  3. 3. Jade
  4. 4. Alice
  5. 5. Mila
  6. 6. Chloé
  7. 7. Inès
  8. 8. Lina
  9. 9. Léa
  10. 10. Léna
  1. 1. Gabriel
  2. 2. Louis
  3. 3. Raphaël
  4. 4. Léo
  5. 5. Adam
  6. 6. Jules
  7. 7. Lucas
  8. 8. Mael
  9. 9. Hugo
  10. 10. Liam