Le prénom Rodrigue Masculin

Origine :

Fête :

13 Mars

Signification de Rodrigue

Rodrigue est un prénom masculin qui s’est répandu dans de nombreux pays européens. Toutefois, son succès en France n’a été que très modeste, outre les attributions considérables dans les familles d’origine espagnole.
Les traits distinctifs des Rodrigue sont leur allure insaisissable, leur nature solitaire et leur esprit cartésien. Ils se font également reconnaître par leur sensibilité qui frôle la vulnérabilité.
Plusieurs prénoms comptent parmi les variantes de Rodrigue dont Rodrigo (espagnol, italien), Roderich (allemand), Roderick (anglais), Roderyk (polonais) et parmi les diminutifs on trouve Rod, Roddy et Roddie.
Parmi les célébrités prénommées Rodrigue, on reconnaît Rodrigue Péguy (écrivain), Rodrigue Larue (prêtre, écrivain), Rodrigue Beaubois (basketteur), Rod Janois (chanteur, compositeur) et Rodrigue Moundounga (footballeur).

Personnalité de Rodrigue

Malgré leur sang-froid et leur sérénité affichés, ils ne peuvent pas dissimuler leur caractère passionné. Discrets, voire secrets, ils possèdent une vie intérieure riche. Ce sont des hommes de conviction. Travailleurs et volontaires, ils sont aussi têtus et ne changent pas d'avis facilement. Ils se fient beaucoup à leur intuition. Leur force tranquille rassure leur entourage. Ils adorent la vie de famille qu'ils privilégient avant tout.

Provenance du prénom Rodrigue

Histoire de Rodrigue

Etymologie de Rodrigue

Les Rodrigue célèbres

  • Rodrigue FONSECA : célèbre médecin portugais, naquit à Lisbonne. Appelé en qualité de professeur à l'université de lise , il y remplit avec distinction , pendant plusieurs années, ces honorables fonctions , et ne les quitta muse pour aller occuper à Padoue la premien. chaire de médecine. Il montra beaucoup de talent dans la carrière intéressante et difficile de l'enseignem•nt , qu'il parcourut glorieusement jusqu'à sa mort , arrivée. en 1632. Ses ouvrages sont assez nombreux, et quelquesuns conservent encore une portion de. leur renommée : I. De rakis/ arum rensediii qui in rendusetira gigni?? tur libre duo , Rouie , , L'auteur exalte beaucoup trop les vertus ltihunt? ipliques the eaux minérales de Pise et de la Porretta; tu De rennais toreutique cura: ion & De hoininir excrensrniis Pise, 1613 les diverses rscretions, telles que la sueur, l'urine, les frets, IP ?teinibtrusrlit , Mali examinées Jetai it* rapport du diagnostic et du pronostic; te» Cusualiaisent à wsrdicso, singmbs. rasta rtmediis referto. » us énosio tx ashytta . remise aima et hum etedicina deprumptis sekcti*,, qua rum usus exactissima methodo explicaiur , e experimentis probatur; accessit : De consultandi ratione brece compendium et consenti° de plica Polonica, Venise, 1618 ibid., 1619, 1622, 1628; Francfort, 1625, 2 vol. avec le petit traité : De virginum morbis qui infra clausoram curari nequeunt ; Tractatus de febrium acutaum et pestilentium remediis dioeteticis, chirurgicis et pharmaceuticis, Venise , 1621 On doit en outre à ce professeur une édition du traité des fièvres de Léonard Ciacchino , et des Commentaires plusieurs fois réimprimés sur les aphorismes et les pronostics d'Hippocrate, ainsi que sur son livre ou chapitre intitulé la Loi . Il suffira d'indiquer les principales éditions de ces commentaires ; In Leg., Rome, •1586; Prognost., Padoue, 1597 ; Aphorism., Venise , 1621 FONSECA , né à Lamego en Portugal, était neveu de Rodrigue, qui dirigea ses études et lui procura la chaire de philosophie à l'université de Pise. Après la mort de son oncle, Gabriel se rendit à Rome , où il enseigna la médecine, devint archiàtre du pape Innocent X , et mourut en •668. Il a composé quelques écrits , dont les titres sont à peine connus : ° Economia medici; Convivia medicinalia, etc
  • Rodrigue RONQUILLO : alcade de Zamora, doit à son inexorable sévérité la place qu'il occupe dans l'histoire de l'Espagne. Antoine Acuna , devenu fameux par le rôle qu'il joua depuis dans l'insurrection des communes, connue sous le nom de SainteLigue ou de l'Union , fut pourvu, par le saintsiége, en 1507, de l'évèché de Zamora, sans qu'il eût été présenté par le roi. Edition de Padoue , de 1727 et 1754. Le conseil de Castille donna l'ordre à Ronquillo de l'empêcher de prendre possession de son siège : mais le prélat , non moins violent que l'alcade, le fit arrêter et conduire dans son château de Fermoselles , où il le tint prisonnier pendant plusieurs mois. Ce fut en 1520 que les Castillans se liguèrent pour obtenir le rétablissement de pleurs anciens privilèges. Le cardinal Adrien , régent du royaume, se hâta d'envoyer Ronquillo mit Ségovie, avec des troupes, pour étouffer la révolte et procéder contre les coupables; mais les Ségoviens, connaissant la sévérité de l'alcade, prirent les armes et lui fermèrent leurs portes. Ronquillo, qui ne s'attendait pas à trouver tant de résistance, se retira dans Arevalo, puis à SainteMarie de Nieva , où il publia une déclaration portant que les habitants de Ségovie étaient rebelles et proscrits, et défendit de leur envoyer des vivres, sous peine de mort. Cette rigueur ne fit qu'exaspérer les esprits et affermir les Ségoviens dans la résolution de se défendre jusqu'à la dernière extrémité. Dans une première sortie, ils furent défaits; mais, avec les renforts que don' Juan de Padilla leur amena de Tolède, ils reprirent bientôt l'offensive et culbutèrent l'armée de Ronquillo, dont ils prirent les bagages et la caisse militaire, où il se trouva deux millions en argent. Le cardinal Adrien, qui regrettait déjà d'avoir employé Ronquillo, lui ôta le commandement ; mais le redoutable alcade fit parvenir ses plaintes jusqu'à CharlesQuint, qui, connaissant sa fidélité, le rétablit dans sa charge. On a vu, dans les articles ACUNA , ADRIEN, CHARLESQUINT , PA-!ALLA et DoN PACHECO, les suites qu'eut l'Union. La perte de la bataille de Villalor, où commandait don Juan de Padilla, l'un des principaux chefs de la ligue, entraîna sa ruine. Ronquillo fut chargé de juger l'évêque de Zamora, dont il avait eu à se plaindre, et d'autres chefs de cette révolution. Tous périrent dans les supplices. Le terrible alcade jouit longtemps de la récompense de ses services; mais l'âge n'ôta rien à l'inflexibilité de son caractère. Lors du tournoi célébré, en 1539 , à Tolède , pour l'arrivée de CharlesQuint, le duc d'Infantando ayant frappé un huissier. Ronquillo, sans égard pour son rang, voulut l'arrêter au milieu du cortège; mais l'Empereur interposa son autorité et le força de faire des excuses
  • Rodrigue Borgia : pape espagnol sous le nom d'Alexandre VI
  • Rodrigue Díaz de Bivar : dit le Cid Campeador, héros espagnol dont la vie inspirera plusieurs poètes et auteurs dramatiques
  • Rodrigue ou Rodéric : dernier roi des Wisigoths, mort à Xeres de la Frontera en 711

Rodrigue année par année

Signe astrologique de Rodrigue

Couleur de Rodrigue

Pierre précieuse de Rodrigue

Chiffre de Rodrigue

Métal de Rodrigue