Le prénom Brice Masculin

Origine :

Fête :

13 Novembre

Signification de Brice

Les Brice sont très ambitieux. Ils élaborent souvent des projets d’envergure et font tout leur possible pour les concrétiser. Sûrs d’eux, ils ne baissent pas facilement les bras même face à des problèmes de taille. Ils les considèrent comme des défis qu’ils doivent relever coûte que coûte. Le prénom « Brice » est célébré le 13 novembre en hommage à Saint Brice. Ce digne successeur de Saint Martin est devenu évêque de Tours au IVème siècle. Il a été à la tête du diocèse pendant près de 50 ans. Ce prénom est porté par de nombreuses célébrités notamment Brice Parrain, philosophe, Brice Lalonde, politicien, et Brice Guilbert, chanteur.

Personnalité de Brice

Ce sont des "battants", ambitieux et enthousiastes qui aiment entraîner les autres et commander. Intelligents, volontaires, d'esprit critique, animés de convictions profondes, ce sont des êtres obstinés et combatifs. La réussite sociale est leur principal moteur. En amour, comme dans la vie, ils aiment séduire et convaincre.

Provenance du prénom Brice

Histoire de Brice

Etymologie de Brice

Les Brice célèbres

  • Brice BAUDERON( 1540 - 1625) : né vers 1540, à Paray, dans le Charolais , fit ses études et fut reçu docteur en médecine à Montpellier. Il fixa ensuite sa demeure à Mâcon, et y pratiqua son art jusqu'en 1625, époque à laquelle il mourut, âgé de 85 ans. Ses deux titres au souvenir de la postérité sont : 1° Praxis meedica in duos tradatus distifieta. Paris, 1620 qui, selon Haller, a été traduit en anglais sous ce titre : Expert Physician, Londres, 1657 ouvrage de médecine proprement dite, assez riche en faits, et où l'on remarque surtout une érudition éclairée. 2° Une Pharmacopée, qui a dû être trèsrecherchée de son temps, à en juger par les nombreuses éditions qu'on en a faites, et qu'il serait trop long d'énumérer. Elle parut pour la première fois à Lyon, en 1588 ; elle fut ensuite réimprimée dans cette ville, en 1594, 1596 ; 1605, 1607; en 1615, selon Goulin; 1618, in - 8° , 1623 , etc. Sauvageon en donna postérieurement encore de nouvelles éditions, avec des additions, en 1639, 1641 ; Paris •650, édition qui parait n'être que celle de 1641, qu'on fit passer pour une édition nouvelle; Rouen, 1651 et 1661, qui paraissent être des contrefaçons ; Lyon, 1651, 1655, 1661, 1681, etc. Elle fut aussi traduite en latin, sous ce titre : Pharmacopœa gallieo in latinum versa a Philemone Hollando, coi adjecla suai paraphrasis et miseendorum medicamentorum modus. Huic accedunt Joannis Dubois abservationes in meihodum miscendorum medicamentorum ( pue in quotidiano sunt asti, Londres, 1639 ; la Haye, 1640 J. de Castillo, selon Haller, l'a traduite en espagnol, Cadix, 1671 et, selon Verny, elle l'aurait été en plusieurs autres Langues. Une telle énumération indique suffisam- ment la réputation que cet ouvrage eut dans son siècle ; et même dans le nôtre il n'est peut- être pas sans intérêt sous le l'apport des recherches savantes qu'il contient, et de la multiplicité des opé- rations pharmaceutiques qu'il expose. Bauderon eut un fils qui suivit, mais sans éclat, la carrière de la médecine ; la grande fortune du père lui permit d'acheter la terre de Senecé, qui est restée dans sa famille, et dont les descendants de Bauderon ont depuis porté le nom
  • Brice LALONDE( 1946) : Ecologiste
  • Brice Parain : écrivain et philosophe français

Brice année par année

Signe astrologique de Brice

Couleur de Brice

Pierre précieuse de Brice

Chiffre de Brice

Métal de Brice