Le prénom Julia Féminin

Origine :

Fête :

Signification de Julia

Le prénom Julia tire ses origines du latin Iulius. Julia est une femme extravertie, dynamique et impulsive. Ses qualités de leader lui permettent de se faire remarquer dans le monde professionnel. Même si elle a tendance à se fier à sa propre intuition, Julia aime discuter avec son entourage pour recueillir leur avis sur un sujet précis ou sur un choix qu’elle doit faire. Julia est une femme qui aime la compétition et se met la pression pour toujours être la meilleure.

Le prénom Julia est porté par plusieurs personnalités notamment Julia Roberts, actrice américaine, Julia Sampson, joueuse de tennis, et Julia Ormond, actrice anglaise.

Personnalité de Julia

Elles ont les pieds sur terre et des opinions bien tranchées. Il est inutile d'essayer de les faire changer d'avis. Têtues, parfois boudeuses et d'humeur changeante, elles sont aussi très généreuses et ne comptent pas leur peine pour rendre service. Leur gentillesse et leur féminité font tout leur charme. Elles aiment se battre et gagner. Travailleuses, intelligentes, chanceuses, elles ont tous les atouts pour réussir dans la vie.

Provenance du prénom Julia

Histoire de Julia

Etymologie de Julia

Les Julia célèbres

  • Julia MAMMEA : impératrice romaine, était fille de Julius Avitus et de Mcesa , et naquit à Emèse. Venue à Rome, elle fut mariée à Gensius Marcianus, personnage consulaire, dont elle eut un fils, qui fut depuis l'empereur Alexandre Sé- vère. Son mari étant mort, elle épousa Cl. Julianus ; et de cette nouvelle union naquit une fille nommée Théoclie. La pureté de ses moeurs et la régularité de sa conduite au milieu d'une cour entièrement corrompue lui ont mérité les plus grands éloges. Eusèbe nous apprend que cette princesse, étant à Antioche, manda près d'elle Origène, qui l'instruisit des principes de la foi catholique ; quoiqu'il ne soit pas constant qu'elle eût embrassé le christianisme , on est du moins certain qu'elle aimait les chrétiens, et qu'elle fit partager à son fils ses sentiments pour des malheureux que leur fidélité et leur obéissance aux lois ne mettaient point à l'abri des persécutions. Mam- mea voulut soigner elle- même l'éducation de son fils ; et elle s'attacha particulièrement à lui im- primer une juste horreur pour les vices qui ren- dirent Héliogabale un objet de mépris. La même révolution qui priva ce monstre de la vie porta Alexandre sur le trône du monde. Mammea, aidée des conseils de Mcesa , gouverna l'empire avec beaucoup de sagesse pendant la minorité de son fils. Elle créa un conseil composé de seize séna- teurs et leur donna pour chef Ulpien , célèbre jurisconsulte, dont elle croyait cependant avoir eu à se plaindre ; mais elle fit taire son ressentiment dans cette circonstance et ne consulta que l'intérêt public. Lorsque son fils eut pris les rênes du gouvernement , elle ne voulut rien perdre de son autorité , et écarta de la cour tous ceux dont elle pouvait redouter l'ascendant sur l'esprit de l'empereur ; elle se montra jalouse même de la femme qu'elle avait donnée à son fils , et l'obligea de la reléguer en Afrique. l'amour excessif du pouvoir, Mamrnea joignait une avarice sordide ; et ce vice honteux causa sa ruine et celle de son fils. Les sol. Après sa mort on ne se souvint plus que de ses bonnes qualités ; et l'on institua en son honneur des fêtes qui se célébraient encore au temps de Lampride. On a des médailles de cette princesse en or, en argent et en bronze ; les premières sont les plus rares
  • Julia SABINA : femme de l'empereur Adrien, était petitenièce de Trajan et fille de Matidie. L'impératrice Plotine lui fit obtenir la main d'Adrien , qu'elle protégeait, ce qui le conduisit à l'empire. Ce mariage avait néanmoins déplu à Trajan, et il ne fut pas heureux pour Sabina , qui, bien que douée d'une rare beauté, d'un esprit trèscultivé et de mœurs irréprochables, ne fut point aimée de son époux. Dès qu'il fut empereur, Adrien la traita comme une esclave, lui reprochant des manières dures et hautaines; mais ce qui sans doute l'éloignait d'elle, c'était SOU goût infâme pour Antinoüs . Vivement blessée de ces dédains, Sabina à son tour traitait Adrien avec beaucoup de hauteur, lui reprochant son élévation à l'empire, dont elle était la première cause. Elle se vantait même de n'avoir pas voulu lui donner d'enfants, dans la crainte qu'ils ne fussent aussi détestables que leur père. La haine entre les deux époux devint telle qu'Adrien, se voyant près de mourir, contraignit Sabina de s'ôter ellemême la vie. D'autres disent qu'il l'empoisonna , après trentehuit ans de mariage; et, par une bizarrerie digne de ce cruel tyran, il lui fit rendre les honneurs divins après sa mort
  • Julia SOËMIAS : fille d'Avitus et de Mcesa était sœur de Julie Mammea . Mariée à Varius Marcellus, que sa mort prématurée empêcha d'arriver au consulat, elle ne se fit aucun scrupule de violer la foi conjugale, et entretint publiquement un commerce adultère avec Gara- s ' salle, dont elle eut un fils, devenu fameux sous go _ m d'Héliogabale. Après la mort de 1'arius. ! Oui ? 1 t sa mère, qu'un ordre de Macrin exilait ' . Emè,e On sait que Mcesa parvint à gagner , légions stationnées en Syrie, et leur persuada de proclamer empereur le fils de Caracalla. Dans k combat qui eut lie.0 entre les troupes de Macrin Iii _ s d'Héliogabale. Soeinias montra plus de qu'on n'en devait attendre d'unie femme de , aractere. Ayant vu plier les soldats d'Hé- 1 bogabale, elle descendit de son char, et, par ses prièrets et ses larmes, les arrèta dans leur fuite. doernias et Moesa pressèrent le nouvel empereur de se rendre à Rome, où on les vit avec étonneeent l'accompagner dans les assemblées du sénat ret prendre part aux délibérations. Moins ambitieuse que sa mère, Soismias cessa bientôt de se ',fréter des affaires de l'Etat pour ne s'occuper que de ses plaisirs. Sa vie, nit Lampride, était celle d'une courtisane. Héliogabale lui donna la présidence d'un sénat de femmes, qui décida toutes les questions relatives aux ajustements, à la forme des voitures et aux préséances. Livrée entièsement à des soins si graves, elle ne previt pas que les folies d'Héliogabale tarderaient peu à le précipiter du trône. Les prétoriens, d'accord cette fois avec le vceu de Rome , élurent empereur Alexandre Sévère . Dans cette crise, Suemias ne Voulut point quitter son fils, et, le tenant étroitement embrassé, périt du mème coup qui lui ôta la vie, l'an 222 (roy. 11ÉLIOGABALEj. On a des médailles de cette princesse dans tous les métaux ; elles sont rares en or et en argent médaillons
  • Julia Bartet : actrice sociétaire de la ComédieFrançaise
  • Julia Clary : épouse de Joseph Bonaparte
  • Julia ROBERTS : actrice, a notamment joué dans "Friends"
  • Julia Ward-Howe : poète américain

Julia année par année

Signe astrologique de Julia

Couleur de Julia

Pierre précieuse de Julia

Chiffre de Julia

Métal de Julia