Le prénom frederique Féminin

Origine :

Fête :

18 Juillet

Signification de frederique

Le prénom Frédérique est assez courant. Sa forme masculine, Frédéric, est encore plus répandue. Ce prénom a beaucoup été donné entre les années 1950 et 2000, jusqu'à atteindre plus de 2 500 bébés portant ce prénom en 1970. Aujourd'hui, sa tendance baisse. Les Frédérique sont des femmes d'action. Elles remplissent leur vie de joie et de bonheur. Les variantes les plus courantes sont Frédérika, Frédérica, Fredericka, Fredericke ou encore Frederike.

Personnalité de frederique

Vives, autoritaires, indépendantes, ce sont des femmes d'action. Elles sont parfois velléitaires et ne vont pas toujours jusqu'au bout de ce qu'elles ont entrepris. Charmeuses, ce sont plus de grandes séductrices que de grandes amoureuses. Leur morale est un peu élastique. D'une intelligence intuitive, elles se méfient des grands raisonnements. Etourdies, touche à tout, elles n'en sont pas moins très attachantes.

Provenance du prénom frederique

Histoire de frederique

Etymologie de frederique

Les frederique célèbres

  • Frédérique LOHMANN( 1749) : romancière allemande, liée à Schœnebeck, près de Magdebourg, eu 1749. Son père, le professeur Ritter, de Wittenberg, lui donna une éducation soignée. Ce ne fut qu'après la mort de son mari qu'elle se fit connaître par des pièces de théâtre , des poésies et des roinans. On connaît surtout d'elle : Clara de [ t'albau, Leipsick, 1776, 2 vol. ; Claudine Lahn, Leipsick, 1802 et 1803, 2 vol. En 1808, elle se retira à Leipsick, où elle mourut en 1811. Son dernier ouvrage, publié peu avant sa mort, a pour titre : Fleurs d'automne , Leip- sick , 1810. — LOFIMANN', , sa fille, née en 1775, se fit d'abord connaître par une nouvelle, Stéphanie, puis par un joli roman : Histoire de deux femmes de la maison de Blankenau, Magdebourg, 1810, qu'elle présenta comme une œuvre de sa mère. Elle s'était retirée après la mort de celleci chez le conseiller Erhard , qui lui donna, à elle et à sa soeur, une gracieuse hospitalité. Après son décès, arrivé en 1813, elle se rendit à Leipsick, où elle publia une suite de nouvelles qui furent accueillies avidement par le public. Les principales sont : Nouvelles, Magdebourg, 1818-1820, 2 vol.; Nourelles Nouvelles, Magdebourg, 1822. Emilie Lohmann fournit ensuite à divers recueils et notamment à la collection des Nouvelles Nouvelles un grand nombre de jolis contes, où elle déploya une sensibilité délicate , un grand talent pour rendre les émotions de la jeunesse et pour peindre les caractères féminins. Emilie Lokman, dont la santé était depuis longtemps fort altérée, mourut le 16 septembre 1830. On a publié quatre volhmes de ses Nouvelles inédites en 1832. Les romans de cette femme l'ont placée parmi les écrivains les plus distingués de l'Allemagne contemporaine
  • Frédérique Hébrard : romancière française
  • Frédérique Œser : amie de Goethe

frederique année par année

Signe astrologique de frederique

Couleur de frederique

Pierre précieuse de frederique

Chiffre de frederique

Métal de frederique